Passion Yaoi

12 août 2012

Appel à textes

Appel à textes, illustrations et bonnes volontés pour la constitution du recueil "Petites contes d'Alamane" (merci à Akiko pour le titre :D)

Évènement public · Par Phoebé Rdl
18 juillet, à 12:00 – 15 septembre, à 23:45

Pour ce qu'il ne l'on pas lu venez le découvrir sur le site sité a la fin du texte.

Pour mener à bien ce projet il nous manque encore :
- des nouvelles
- des illustrations en noir et blanc
- des poèmes
- des voix suaves pour nous dénicher les fonds, tout ou parties.

Afin de se constituer un recueil de fans par les fans pour les fans, le Rayon de Lune lance un appel à textes et illustrations yaoi (ou non ?). L'action devra se dérouler dans le monde d'Alamane ou de Bah-lor avec des personnages inconnus, secondaires ou connus et respecter l'histoire.

De même pour les illustrations qui devront être au format 8cm x13 cm minimum, noir et blanc, 600dpi.

Les textes devront compter 10 000 signes au minium et 40 000 au maximum. Ce qui représente environs de 4 à 15 pages A4 en Garamond taille 12.

Date limite de soumission : le 15 septembre 2012.
Délibération du jury : le 30 octobre 2012.
Corrections jusqu'au 24 décembre.
Impression début janvier pour une distribution tout au long de l'année 2013.

Le but est la création d'un recueil. Ce dernier contiendra des nouvelles, des illustrations, des poèmes ou autres création de vous. Et peut-être même une histoire de moi. Ce livre ne sera tiré qu'à très peu d'exemplaires que je vous enverrai le jour de votre anniversaire. Je ne pense pas le mettre en vente. Juste un livre de nous pour nous.
Attention : comme ce livre sera offert aux membres, aucune rétribution ne sera versée en échange de votre participation, mise à part votre volume le jour de votre anniversaire. Si cela devait changer alors des droits d'auteurs seront négociés.

L'auteur se tient à votre entière disposition pour répondre aux questions afin de vous aider à mieux intégré votre histoire ou dessin dans le monde.

Toutes les participations devront nous parvenir avant le 15/09/12 minuit dans la boite mail : rdlune@gmail.com
Les textes ou illustrations non retenus seront mis sur le blog et le groupe.

N'hésitez pas poser vos questions et suggestions ici (ou sur les liens si dessous).

Liens: Notre hexagone uniquement - [link]
Face Book: [link]
Groupe Face book: [link]
Fan Page: [link]

 

 

 

Posté par Aya-chan à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 juillet 2012

Alamane (Yaoi)

Alamane est le héros d’un cycle de romans mêlant fantasy et scènes érotiques entre hommes.
Si vous êtes totalement réfractaire ou hostile à ce genre de littérature, merci de poursuivre votre chemin vers d’autres pages.
Si vous appréciez, soyez le bienvenu dans l’univers d’Alamane.

Le cycle comprend à l’heure actuelle deux ouvrages. Un troisième opus est en cours de rédaction.




La Forêt Arvenne

Alamane voit sa vie paisible voler en éclats le jour où l’armée drukhse accuse son père de haute trahison. Emprisonné puis vendu comme esclave, il ne lui reste plus qu’un seul but : survivre !
Et il est désormais prêt à tout pour y parvenir.

L’histoire à la fois délicate et brutale d’un enfant plongé dans un monde de violence. Longue quête initiatique de celui qui veut grandir, devenir un homme et comprendre qui il est, avant de songer à accomplir ses rêves de vengeance.

I.S.B.N. : 978-2-919325-04-7
Prix : 16 €
Format : 15 x 24
Nbr de pages : 304




Rampolis

Cité de tous les excès et de tous les vices.
Chaque bâtiment dédie ses jours et ses nuits à distraire, amuser, effrayer, tenir en haleine un public fasciné par les spectacles offerts et les corps soumis de leurs ennemis

Après bien des déboires, Alamane parvient à la capitale des Drukhs. Il a survécu au procès qui a coûté la vie à ses parents, aux pillards de caravanes, aux terribles forêts arvennes et aux barbares assoiffés de sang.
Mais aujourd’hui il doit faire face à un danger bien plus grand :
Rampolis.

I.S.B.N. : 978-2-919325-10-8
Prix : 16 €
Format : 15 x 24
Nbr de pages : 240

La Forteresse

À venir…

Vous pouvez retrouver les dernières nouvelles sur Facebook où un groupe et une page lui sont consacrés.
Envie de découvrir les autres livres de Phoebé ? Rendez-vous sur le blog des éditions du

Rayon de Lune.

 

Posté par Aya-chan à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2011

mes cosplays suite

Coucou me revoilà je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour HAHAHAHAHAHA !
Ou les deux ans on passait déjà et je suis de retour avec des nouveaux cosplays encore plus amusants, mais cette fois-ci seule oui oui,, seule juste pour un COS play où nous sommes deux.


Me voici de retour a la Japan Expo 2007 pour un cosplays individuel où j'ai passé encore ma soirée à créer le costume seul le visage et pourrie j'aurais pu faire mieux mais c'est aussi cela qui est génial de faire tout toi-même et pas demander à des couturières ou acheter les costumes déjà faire, je trouve cela stupide que les gens face cela cela prouve qu'ils n'ont pas d'imagination et créatif pour faire cela eux-mêmes. C'est mieux de tout fabriquer soi-même, même si on n'est pas doué c'est comme cela qu'on apprend.

2007 japan expo: j'ai fait le samedi bleach et dimanche Dgray man.

Sans_titre_52Sans_titre_50Sans_titre_51Sans_titre_4Sans_titre_3

Avec une vidéo en prime ou on ma filmé:

<iframe title="YouTube video player" width="480" height="390" src="http://www.youtube.com/embed/rlR5EW15g4Y" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

 

Donc suite de mes cosplays cela va être très miam miam, un cosplays Yaoi oui oui Yaoi d'un manga que j'ai trouvé trop mignon à croquer.

Oui j'adore le Yaoi depuis pas mal de temps, mais cela était très peu développé l'époque avant que grand bang arrive sur la France. Celle qui m'a fait adorer cela c'est la déssinatrice « Nitta Youka » avec « Haru wo daiteta » elle ma fait rêver avec ses mangas même si maintenant on apprend que cela était plagier ><

En fouillant sur le net j'ai fini par trouver d'autre manga et un que j'ai trouvé simpatique à faire pour un cosplays.


Japan Expo: 2008 un beau panda yaoi Whip_On!

GetAttachmentGetAttachment1Sans_titre_2Sans_titre_6

Voila Japan Expo 2009 est fini et mon cosplays aussi XD je me suis bien amuser mais cela devient deplus en plus trop commercial.

Shugo Chara "Amu"

Sans_titre_49

pour la petite derniere que j'ai fait a Japan Expo 2010 l'anime Kiba "Reya"

Sans_titre_48

 

Posté par Aya-chan à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mes cosplays

Tout ta commencé il y a 7 ans, alors que je n'avais que 16 ans 1/2, je fus intégré dans un groupe sans même savoir de ce qui m'agir: un Cosplays ?
Cosplay ? Qu'est-ce que c'est ?


Par la définition de cosplay °°
(qui se prononce kosupure en japonais !):


-Le cosplay est une compression des mots "costume" et "playeur'


°°-L'originalité de celui-ci réside dans le fait que le/le cosplayeur se 'déguise' en personnage de manga, d'anime, de jeux vidéo ou encore même de films qu'il/elle affectionne particulièrement, bien que certains cosplayeur ne fassent un costume que parce qu'il le trouve beau ^^ !


°°-Bien sur l'intérêt du cosplay se retrouve dans le fait que le costume doit être fait a la main ^^ et oui place à la machine à coudre, aux ciseaux, etc.^_^ << C'est là qu'est tout le plaisir.
Ils m'ont proposé de participer à se cosplay car il leur manque un personnage. Mon 1er cosplay fut un personnage masculin le costume fut en mousse, peint à l'avie 3000.


BD EXPO 1999 Nom du groupe: Ushio et Tora

Sans_titre_10  Sans_titre_11

Ce fut une première expérience pour moi, et c'était génial, je me suis bien amusé, j'ai rencontré dès ta de personnages, beaucoup de stand, vue dès ta de manga, goodies... c t le vrai bonheur.
L'année d'après (2000), je passai mes journées avec mes « potes » sur Paris le samedi, aux boutiques de manga, c'était notre point de Rdv, on passe des heures dans tous les boutiques que l'on connaissait:


- Tonkam
- Konci
- Atomic club
- Junku
et bien d'autres encore...


Pleins de convention avait lieu un peu par tout, mais malheureusement je n'avais pas le droit d'y aller, sauf pour BD Expo 2000 où là avec des amis on fit nos 1ers costumes à la main on passa des heures à coudre le tissu qu'on avait acheté à pari, moi qui n'avait jamais fait de couture de ma vie je me suis très bien débrouillé. Le grand jour était arrivé et a eu toujours par finir notre mise en scène, je fus le plus beau des cosplay que j'ai fait un souvenir y n' oubliable pas.


BD EXPO 2000 noms du groupe: Fushigi Yugi

Sans_titre_9Sans_titre_36Sans_titre_39 Sans_titre_35 Sans_titre_38

 

donc nous somme arrivé 2e exéco contre le groupe de mon frère

SHURATO


J'ai fais la connaissance du groupe Card Captor Sakura, leurs costumes était super beau et il recherché d'autres personnes pour mettre le groupe au complet.
Isc 2000 je fut 2 groupes de cosplay heureusement que c'était pas le même jour même si y en à qui arrive à géré moi c'est mieux comme ça. Je fit le groupe Princesse Sarah le samedi.

Isc 2000 Nom du groupe : Princesse Sarah
Le dimanche nom du groupe: Card Captor Sakura

 

Sans_titre_33 Sans_titre_32 Sans_titre_31

 

Depuis ce fut la grande aventure du cosplay. 2001 en roule pour Toulon c'était mon 1er voyage pour une convention en dehors de Paris. Me voilà enfin arrivée à Toulon avec mes compagnons, le samedi matin après 10 heures de train. Direction l'hôtel, après avoir déposé nos affaires, pas une seconde à perdre et direction le Palais Neptune !


Très chouette car notre hôtel est bien situé niveau distance entre le Palais Neptune et la gare. On s'arrête quand même au Mc Do d'à côté pour prendre un petit de j' et la foule pour la convention est déjà des plus abondantes alors qu'il est à peine 9h30.
Je ne découvrirai le cartoonist que vers 12h00, bah oui pourquoi se presser et ce n'est pas à cause de la queue que j'entre si tard mais on a préféré retourner à l'hôtel se rafraîchir et se mettre en forme avant d'attaquer la journée !


Et puis j'ai trouvé l'accueil bien organisé et point de bousculades. Pour une première fois, j'ai été épatée par la structure d'accueil, 3-4 étages remplis de japanim' : Ah, bonheur et extase ! Seul hic en cette journée, je n'ai pas pu m'inscrire au karaoké qui avait lieu dimanche parce que les inscriptions étaient complètes depuis vendredi après midi déjà !


Bref, après un petit tour d'horizon rapide, on se dirige vers les loges pour se changer. Je rencontre alors le groupe des mousquetaires. Moi, je faisais Ayumi dans un groupe Détective Conan. Alors qu'on a fait nos costumes chacun de notre côté, quelle bonne surprise de voir que toutes les couleurs s'accordent ! Et hop, petit entraînement improvisait une heure avant le cosplay. Et c'est là que l'attente et des plus insupportables, pratiquement 3 heures debout à attendre que ce soit enfin notre tour (on passait 29ème).


Sinon, la scène est grande, le public effrayant et il y a un de ces éclairages à vous rendre aveugle si ce n'est déjà fait avec toute cette fumée pour donner un air de spectacle à la scène. Notre prestation, personne ne l'a comprise mais bonne, on était là pour s'éclater et c'est ce qu'on a fait ! Au bout du compte, on a fini 12e sur 37. Je trouve que balancer les résultats comme ça, affichés le lendemain du fait qu'il n'avait toujours pas réussi à délibérer samedi soir n'était pas une réelle bonne idée, bref aucun suspense quoi !
Je remercie mon jeunes neveux d'avoir fait l'honneur je nous interprétais Conan sans lui notre groupe n'était rien, à 9 ans seulement ce fut sa 1er expérience dans le cosplay, il a pressier et assuré comme une

 bête.


Toulon 2001 noms du groupe: Détective Conan

Sans_titre_34

 

Dans l'année suivie de Japan Expo 2001.


Avec d'autres amis, nous nous sommes rassemblés tels des pingouins, réunis par un même but qu'était de faire un cosplay Angel Sanctuary (A+S). Premier choc en arrivant dans la salle : la chaleur qui règne et l'espace quelque peu petit (avis personnel). Après s'être frayé un chemin difficilement dans les allées, direction les vestiaires pour une matinée de maquillage et d'habillement, tout ça dans la bonne humeur et une entraide tout à fait sympathique entre cosplayeur : "Tu n'as pas un ciseau, tu me prêtes ta laque..." **c'est à peine si on n'allait pas siffler l'air des 7 nains ! ^_^;** les filles et les garçons sont séparés par une sorte de rideau qui à la fin de la journée n'existera plus... Bref, après que tout le monde soit prêt, petit tour dans la salle avec poses photos : "moi, moi ! Prenez-moi en photo !" Et hop on agrippe le manteau d'un photographe amateur qu'on ne lâchera plus : plus collant que nous, tu meures

!
En costume, la chaleur est insupportable, ce qui nous oblige plus d'une fois à sortir dehors où il fait bien plus frais. Et , c'est du Angel Sanctuary (A+S) à la plage !
Ce que j'ai trouvé drôle dans les vestiaires, c'est que nous n'étions quand même pas moins de 4 groupes A+S, on pouvait pratiquement voir des persos en double ou triple. Genre en appelant un perso comme Alexie l par exemple, t'a plus d'une tête qui se retourne...


Commence alors le parcours du combattant pour tout cosplayeurs !
Tout commence par l'horaire du début de cosplay où c'est une véritable misère pour connaître l'horaire exact ! Et que ça commence à 14H, puis 15H avant en fin de compte commencer à 16H15.
Ensuite vient le jeu du "trouvez votre nom sur la liste", bah oui, on nous apprend que des fiches d'inscription ont été égarées d'où une des organisatrices est obligée de passer parmi nous pour voir si on est bien tous inscrits comme si, je n'existe pas sur les fiches!


Et puis, quand vous avez fait déjà 30 fois le tour de la salle, essayez désespérément de vous frayer un passage face à la foule qui vous emporte et après avoir été dégoûté par les prix de la buvette ou par la technique des joueurs de DDR, il ne reste plus qu'à aller regarder votre feuilleton préféré des "feux de l'amour" ! Euh Nan... on n'avait quand même pas touché le fond à ce point heureusement ! Ouf! On était le 5e groupe a passé vite enfin c à nous:


JAPAN EXPO 2001 noms du groupe: Angel Sanctuary

Sans_titre_29 Sans_titre_30 Sans_titre_28

 


Et qui allons-nous retrouver ? mais... mais oui c'est lui c'est bien lui notre cher Conan le détective. Qui pour étonnement nous retrouvons le frère de notre cher ami Conan. Il suivit la voie de son grand frère avec le costume de tais dans Digimon, il était encore plus jeune il n'avait que 7 ans. Et oui toute la famil au cosplay XD lol.


2002 Epita, je fus refait le cosplay Card Captor Sakura, Conan refit pour la dernière fois Détective Conan et tais refit Digimon en groupe.

Sans_titre_27

 

2003 et oui déjà 20 ans et je n'ai toujours par arrêté le cosplay ou lala n'en je fais pas du parcours depuis 1999. On avait tous grandi, on sait tous disperser, les conventions il y en avait presque tous les mois et je savais plus ou en donnais de la tête, mais depuis 2003 tous mais cosplay était devenus sombre par de mise en scène aux deux balles, ce fut le commencement de l'aventure horrible. lol


Japan Expo 2003 noms du groupe: Vandred

 

Sans_titre_55

 

Epita 2004 Nom du groupe: Lin 3

Sans_titre_54

Japan Expo 2004 Nom du Groupe: Nana

Sans_titre_53

se fut le dernier et oui non ne vous inquiète pas ce n'est pas le dernier cosplay je reviendrai.

Posté par Aya-chan à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2011

Une drole de jeune fille

En attendant la suite des deux histoires en cours du blog ^^ Voici un Rp qui à était fait sur un de mes forum avec une personne que j'adore, mais qui n'a plus le continue avec moi. Il sera divisé en plusieurs chapitres.Je sais pas encore quel tittre je vait lui donner. Bonne lecture.

---------------------------------------------------------

 

Chapitre 1

 

Déjà un mois que Xiao vagabondait dans la ville. Elle vendait de la marchandise ici et là sans jamais vraiment gagner de l’argent. En un mois, elle c’était battu assez souvent pour ne pas devoir se faire tuer. La jeune femme était une dealeuse mais tout le monde le savait. Garder l’anonymat ici, c’était impossible. Bref, elle n’allait plus à l’école depuis un moment déjà. Les cours... Ça sert à quoi? À rien selon elle. Bref, la blondinette se promenait dans le port à la recherche du nouvel entrepôt. Elle arriva devant une grande porte rouge qu’elle poussa d’un coup de pied. Elle sortit son paquet de cigarettes, en sortit une et l’alluma. Elle entra dans l’entrepôt, c’était humide et ça sentait le poisson à pleins nez. Elle eut un moment se recule puis elle avança. Les mains dans les poches de son manteau de jeans. Elle avait froid. Vêtue d’une simple jupe courte en jeans et des converses, elle tremblait légèrement. Ses cheveux tombaient sur ses épaules bougeant aux grés de ses mouvements.


-Hey ho? Il y a quelqu’un?


Un bruit la fit sursauter, elle se retourna vivement faisant face à un vide total. Juste un vieux baril tombé par terre. Il était revenu de son séjour en Amérique, il était parti chercher de la bonne marchandise à revendre à Ayawill, pour se faire de l’argent en plus… il n'était pas mal fiché comme dealeur dans les postes de police mais il avait beaucoup de mal à le capturé. Il était comme toujours au rendez-vous au port là où tous les trafiquant se donnaient un point repère… il marcha les min dans les poches et baille un peu, car le décalage horaire la mise K.O… il trouva les parages bien silencieux… les bruits du port et des bateaux se faisait entendre…la nuit tombait à moitié et il alla à son entrepôt de d’habitude et le vit ouvert il n'était pas très rassuré et ce que les flic était la à l’attendre ? qui avait pu savoir son retour ? personne car il n'avait mis personne au courant. Il entra doucement et regarda dans les alentours, restant très prudent puis au loin il aperçut une jeune fille.


- Eh toi que fait tu ici… tu n’as rien à faire la.

Elle se retourna et regarda l'homme. Qui était-il? Et que faisait-il ici? Bref, la jeune femme avança vers lui. Elle lui sourit puis elle éteignit sa clope. La jeune femme ne dit rien. Elle examinait le jeune homme. Que faisait-il ici? Il avait besoin de marchandise lui aussi? Tout ça, restait à voir. La jeune rebelle se demandait si c’était lui son nouveau propriétaire.


- Je suis venue chercher quelque chose et toi? Tu fous quoi ici? C’est un endroit privé...


*je crois*


Xiao le fixe intensément. Il était mignon à première vue mais que diable faisait-il ici. On entendit une sonnerie, un portable. Xiao soupira puis elle sortit l’appareil de sa poche elle décrocha te parla un moment. Puis elle raccrocha.


- Gomennasai, le directeur du lycée... Bon tu fais quoi ici ?


Elle sortit son paquet de clopes en sortit une et l'alluma, une vieille habitude malsaine.


- Un endroit priver dit-il en se mettant à rire. Tu es sur mon territoire jeune fille… Tu devrais faire attention à qui tu parles... je suis pas un de tes amis.


Il l’attrapa par le bras et la sortit de l’entrepôt et le referma. Il se demanda ce que faisait la jeune fille ici, ce n'était pas un endroit pour elle et voulait pas qu’il lui arrive malheur, Yuri était très protecteur en vers le plus jeune et surtout les jeunes filles. Il regarda autour de lui s'il y avait pas de flic qui rodait dans les parages. Il était très prudent et ne voulait pas se faire choper…


- Tu devais arrêter de fumer à ton âge, ce n'est pas bon pour la santé. De plus une très belle jeune fille comme toi devrait pas traîne ici c’est dangereux.

Xiao le suivit silencieusement. Non mais pour qui il se prenait lui? Sur son territoire? Il se foutait de sa gueule là? La jolie blondinette tira sur sa clope avant de la jeter et de l’écraser du bout du pied. Elle regarda autour d’elle pour être certaine que les policiers n’étaient pas dans le coin. Restait qu’elle avait peur de se faire chopper, vendre de la drogue à son âge... Bref, Xiao le fixa un moment avant de soupirer. Elle détourna le regard puis écouta ce qu’il lui dit. Dangereux, belle jeune fille, santé... Des mots que Xiao ne comprenait pas. Bref, elle se défit brusquement de lui. Ce n'était pas bien de la toucher sans qu’elle le veuille. Elle le fixa et s’éloigna un peu de lui. Elle regarda l’heure puis elle laissa son regard aller sur le port. Il y avait un grand bateau blanc, la jeune femme reconnue alors son ancien protecteur avec sa femme. Elle soupira. Sachant très bien que jamais elle pourrait le ravoir comme protecteur de plus, elle avait été « vendue » à un homme qu’elle ne connaissait pas. Elle serra les poings et lâcha une plainte de rage.


-Mais on s’en fout que ce fusses dangereux et pardon mais ont m’a dit de venir ici... C’est ici que je devais rencontrer mon nouveau...


Elle se tut, il était peut-être de la police...

 

- Je pense que c’est moi alors ton nouveau…celui que tu cherches, car j’ai reçu ceci pendant que j’étais en Amérique.


Mette la main dans sa veste blanche et chercha l’enveloppe et la sortit et lui tendit l’enveloppe. Il sort de sa poche un paquet où se trouvaient un peu de cannabis et en sortie un peu pour se rouler un joint et il porta la clope au bec et l’alluma. Il tira une taffe dessus et ferma les yeux, qu’est que cela faisait du bien… il s’approcha près de la rive et viens se poser contre un poteau.


- Alors je suis ton tuteur… je suis Yuri Evans, et toi ?

Xiao ne dit rien. Elle prit l’enveloppe sans rien dire. Elle l’ouvrit et en sortit la lettre. Elle la lit. Elle était subjuguée. Il était son nouveau tuteur, lui! C’était impossible il devait y avoir un à remplacer par... Elle leva sur lui un regard enragé. Elle ne voulait rien savoir à’être sa protégée. Il avait l’air d’un faux riche avec de la drogue plein les poches. La jeune femme soupira. Elle lui redonna la lettre. Xiao soupira profondément avant de s’asseoir par terre. Elle leva les yeux vers lui. Son regard se perdit dans le sien. Elle le regarda fumer sa drogue sans rien dire.


-Jcrois pas que tu’Es besoin de moi toi... Jvois pas pourquoi jdois être ta protégée, t’est nul.


Elle prit son paquet de clopes l’ouvrit et remarqua qu’elle n’en avait plus. Elle soupira puis elle regarda son nouveau tuteur.


- T’a quel âge?

Il fuma tranquillement… il n’était pas si pauvre que sa il avait de quoi vivre avec tout ce qu’il vendait comme marchandise…depuis l’âge de 16 ans il, il détestait sa famille d’accueil et préférait traîner dehors à dealer que de travailler pour l’école. Il avait un lof non loin de la ville là où était stokers sa marchandise.


- J’ai 36 ans pourquoi mon âge te dérange ?… Ne t’en fais pas, je ne vais pas te violer je ne suis pas comme sa tu vas devenir ma filleule, ma petite protégé.


Il termina donc de fumer et écrasa la fin de son mégot… Puis se redressa et la regarda… Il s’approcha d’elle et remarqua qu’elle avait froid et défait sa veste pour lui poser sur le dos pour qu'elle n'attrape froid pas. Toujours assise par terre, Xiao fixait ses converses. Elle détestait l’idée d’Avoir un nouveau protecteur, il était vieux en plus, il avait 36 ans et la jeune femme en avait 19. Elle soupira et écouta ce qu’il lui dit, elle eut un rire lorsqu’il parla de viole mais un rire nerveux, pas un rire amusé. Elle était un peu nerveuse, elle sursauta lorsque la veste de son nouveau protecteur tomba sur ses épaules. Elle ne dit rien. Un seul geste, juste cela la rendait folle, elle détestait que le monde soit trop gentil avec elle. Xiao se releva et regarda son nouveau protecteur. L’heure tournait et elle était de plus en plus en retard pour ses cours mais bon, à quoi bon y aller si de toute façon, elle séchait tout le temps?


- C’est stupide...

- Stupide ? pourquoi ?


Il ne comprenait pas mais se posa pas la question. Il commençait à se faire tard et s’étira un peu… le temps n'était pas chaud non plus et il préférait renter avant de se faire surprendre pas les flics… avant il passerait au restaurant avec elle, elle devait si habituer car il est son tuteur et ça sera ainsi… de plus comme il soit trafiquant il allait encore faire plus attention. Il l’apprit dans ses bras et marche le long des quais regardant les bateaux et la mer… il lui fera faire le tout du monde si elle lui demandait, ^^ il commentait à s’accrocher à elle.


- J’espère que tu ne vas pas t’ennuyer avec moi… De plus, je vis dans un loft non loin de la, il est grand avec beaucoup d’espace. Tu vas pouvoir t’amuser comme une petite folle.

 

Elle ne répondit pas à sa question, elle ne voulait pas qu’il croie qu’elle était stupide mais bonne, elle se leva puis elle fixa le sol. Quand il la prit dans ses bras, Xiao eut une réaction assez déplaisante. Elle le repoussa violemment, elle ne voulait pas qu’il la touche. M’enfin pas pour le moment, elle détestait que les gens la touche pour un rien. Elle enleva la veste de son protecteur et lui donna. Elle marcha un peu en avant de lui, elle n'aimait pas trop les contacts humains, surtout avec des hommes. De plus, elle devrait vivre avec lui, elle soupira puis elle sortit de sa poche un joint, elle l’alluma et le fuma tranquillement en marchant, elle était habituée à tous les mouvements sur le port et les bateaux ainsi que l’air maritime qui lui piquait le nez. Elle arrêta de marcher et se retourna, elle regarda Yuri dans les yeux.


-Jme nomme Xiao et je ne t’appartiens pas, je suis libre et je n'ai aucun compte À te rendre...

 

Il trouva son nom très joli de plus elle était très mignonne… oui il allait s’amuser avec elle il le sentait bien… puis il resta non loin d’elle… puis repris sa marcher quel le veuille ou pas c’est comme sa il ait son tuteur c’est tout… il sortit du port avec et alla vers sa voiture qui était garé non loin et viens le déverrouiller et lui ouvrit la portière pour quelle monte, une fois dedans il monta et prit la route. Il était un peu tard et les gens rentraient cher eux de leur boulot et un peu de bouchon se formait… avait un porche décapotable noir. Il resta silencieux comme toujours et resta concentré sur la route. Il resta discret à ne pas se faire remarquer pas les flics.


- Tu as faim Princesse.

 

En voiture, avec LUI! C’est une situation embarrassant pour Xiao. Elle était déjà très mal à l’aise de savoir qu’il était son protecteur. Les gens sortaient de leur boulot créant ainsi un bouchon de circulation. La jeune femme jouait avec le bas de sa jupe nerveusement. Elle n’aimait pas trop l’ambiance, le silence pesait lourd sur les deux jeunes gens. Elle ne voulait pas qu’il soit son protecteur mais bon. Lorsqu’il lui parla, elle ne le regarda même pas. Elle avait un peu faim mais elle ne voulait pas manger avec lui.


- Non je n'ai pas faim!


Elle l’ignora un moment avant de comprendre qu’il lui avait déjà donné un surnom. Non mais pour qui il se prenait ce mec? Le roi du monde? La jeune femme soupira puis elle regarda ses cuisses. Elles étaient minces, trop minces pour une jeune femme de son âge.


- Ne m’appelle pas Princesse...

Il resta silencieux et voulait s’amuser à être ignoble avec elle car il pouvait l’être à maïs cela servirait à rien…il décida quand même de l’amener au restaurant elle finirait bien par manger car lui avait un creux de toute façon, et elle n'avait rien à dire. Il finit par prendre par un raccourci car les bouchons en avait ralbol et prennent les petites ruelles de la ville il la connaissait comme sa poche. Il finit par arrivé au centre-ville et va se garer au parking non loin du restaurant, puis il sortit de la voiture et attend la jeune fille.


- Aller dépêche-toi jeune fille…


Puis il alla vers le restaurant suivi de la jeune fille et entre . demande une table pour deux et la serveuse vient les placent au fond de la salle coin fumeur. Il se posa sur la chaise et la regarda puis, la jeune serveuse leur tendit les cartes et leur demanda s'il voulait un apéritif, il prit du vin avec ses cacahuètes. Le silence était devenu lourd, pesant mais bon, elle ne préférait rien dire pour ne pas désappointer son protecteur. Alors que le bouchon devenait de plus ne plus compact, Yuri obliqua vers les ruelles. Xiao ne dit rien, elle préférait se taire, ne rien dire pour le moment puis ils arrivèrent au restaurant. La jeune femme sortit malgré elle puis elle suivit Yuri, dans le coin fumeur du restaurant. La jeune rebelle s’assit en face de Yuri, ne disant toujours rien, elle commanda un grand verre d’eau seulement. Elle n’allait pas manger, rien, comme toujours, pour cela qu’elle était si mince. Elle fumait, se droguait, buvait et ne mangeait que très rarement. Donc, la serveuse revint avec ce que Yuri et Xiao avaient demandé. La jeune femme prit une gorgée d’eau qui lui brûla la gorge, elle n’avait rien mangé ni but depuis 1 journée. Elle ne dit rien puis elle sortit de la poche de sa jupe un autre paquet de clopes, elle ne sortit une et l’alluma nonchalamment. Elle porta son regard sur sa main gauche où il y avait écrit un petit mot, argent. Ah c’est vrai, elle devait de l’argent à un gars. Mais combien, elle ne s’en rappelaient pas. Elle rentra sa main dans sa manche de veste sans rien dire. Elle ne voulait surtout pas qu’il voie ses bras, et surtout pas ses poignets mutiler. Elle but son verre d’eau sans rien dire, elle n’avait pas la parole facile.

- Tu devrais manger un peu jeune fille... j’ai remarqué que tu n'étais pas très grosse… tu sais tu n'as pas à me faire la tête je ne vais rien te faire… je suis là pour m’occuper de toi alors soi un peu moi agressif avec moi… tu n’aies pas la première que je m’occupe et je sais mi faire avec les filles de ton genre…


Il mangea donc ce qu’il avait commandé et dîna tranquillement, il savait quand l’amenant ici elle allait finie par alors faim et allait commander quelques choses sa sera vraiment ra qu’elle le face pas. Elle n'allait pas comme même se laisser mourir car la il pourrait que la mettre à une assistance sociale pour sa ça la… il était pas médecin après tout ni philologue. Il passa la soirée avec elle et discuta de pleine chose avec elle… de savoir qui elle est si elle va à l’école. Pourquoi elle avait commencé la drogue ? alors quelle est si jeune. Il voulait la connaître savoir tout d’elle. Il termina son plat et commanda un autre XD Yuri était un gros mangeur et adiraient se restaurant.


- Je te jure tu devrais manger c’est vraiment bon…

L’heure avançait et la jeune femme n’avait toujours rien mangé, elle ne faisait que boire de l’eau. En répondant poliment aux questions. Simple et rapide comme réponse, oui je vais à l’école, j’ai commencé parce que... C’est pas de tes affaires... Bref, des réponses peu longues. Elle le fixa et soupira lorsqu’il commanda une autre assiette non mais il avait faim cet homme. Elle était stupéfaite. Elle qui ne mangeait rien, lui il se goinfrait. Elle joua avec le bord de sa jupe puis Xiao baissa le regard. Elle regarda l’heure et se leva doucement.


- Je dois aller aux toilettes...


Elle se dirigea donc vers les toilettes en silence. Elle y entra puis ferma le prote d’une cabine après qu’elle y soit entré. Elle sortit de sa poche une fiole de comprimer. Elle l’ouvrit et en prit 2. Ce n'était pas la dose qu’elle devait prendre mais elle n’arrêtait pas d’augmenter. Elle s’assit alors et attendit 15 minutes que le tout commence à faire effet puis elle retourna voir Yuri. Elle lui sourit. Elle avait les pupilles légèrement dilatées et c’était assez apparent. Xiao appela la serveuse et lui demanda un verre de vodka. Elle le lui amena sans rien dire. La jeune femme en prit une gorgée puis elle regarda Yuri.


-Tu disais??

Yuri fini par attrape le verre et le vider dans le pote de fleur… il l’avait vu revenir et avait remarqué ses yeux. Il allai pas la laisser faire oh que non surtout pas se genre de chose. Il avait fini de manger et se fuma une clope. Il avait eu son âge et connaît les dangers si elle n'allait pas bien il était là et elle pouvait parler… Yuri avait tout son temps puis qu’il allait être ensemble pour un long moment il ne la fera pas changer bort son c sûr mais la protéger de tout son âme comme il pourra.

Le portable de Yuri sonna et reçut un message d’un ami, un trafiquant comme lui qui lui demander de passer car il voulait une dose Yuri le rappela et lui dit qu’il passerait dans 45 min, car il était au restaurant et un peu occuper. La jeune serveuse lui apporta l’addition et Yuri paye en liquide puis il se relevait et sortit avec la jeune fille.


- On va aller voir un ami… je veux que tu te face tout petite ok…

Xiao fut assez surprise de le voir jeter ainsi son verre de vodka. Non mais pour qui il se prenait? Bien qu'il soit son protecteur, il n'avait pas le droit de faire ça. C'était sa vie, pas la sienne. Bref, Xiao ne dit plus rien, lorsque le portable de Yuri sonna, elle espéra qu'elle pouvait enfin se libérer de lui. Mais non, elle devait le suivre. Elle sortit en silence avec lui. Elle soupira, se faire petite, impossible... Elle n'avait jamais passé inaperçue. Elle ne dit rien mais elle ne se sentait pas très bien. Elle regarda l'heure et remarqua qu'elle était en retard pour son rendez-vous. Elle devait de l'argent À certaines personnes et elle remboursait ses dettes en vendant son corps. Okay ce n'était pas la meilleure des choses à faire mais elle n'avait pas le choix. Elle regarda Yuri lorsqu'ils arrivèrent à la voiture.


- J’vais pas venir... J'ai un rendez-vous...


Elle ne dit rien de plus, tourna les talons et commença à marcher en silence, rapidement pour le fuire.

 

- Un rendez-vous ? ou ? avec qui ?


Yuri se mit à jouer le gendarme, il voulait savoir ou elle allait car si y avait un problème il voulait pas la retrouver en piteux état… il l'a vie s’en aller et la laissa faire il soupira après tout elle est grand maison il allait as être derrière son dos à chaque fois… il prit donc sa voiture et roula un moment sur la route réfléchissant et finit par aller cher son ami. Il arriva là-bas au bout de 25 min et sortit de la voiture. Celui-ci l’attendait au bas la porte. Il jeune homme était très grand, un jeune homme de 25 ans, châtain, les yeux bleus, assez grand de taille avec le teint mate, musclé, un très beau garçon. Yuri s’approcha de lui et lui sera la main et regarda si personne ne l’avait suivi puis lui donna une bonne dose de marchandise en échange d’un bon paquer de fric. Il resta un bon moment à discuter avec lui mais pensait à Xiao et se demandait ou elle était, il était déjà si tard… il finit par repartir en voiture et traîne un peu dans les alentours de la ville voire si, il la voyait pas.

Xiao venait de sortir du restaurant. Elle prit la ruelle tranquillement en faisant bien attention de ne pas être suivie. Elle était toujours stressée, elle détestait être suivie. Elle entra dans la ruelle sans rien dire. Elle entra dans une petite bâtisse puis elle laissa l’homme à qui elle devait de l’argent profiter d’elle. La jeune femme ressortit environ 1 heure plus tard. L’homme venait de la mettre dehors rapidement. Elle finit de se rhabiller et commença à marcher tranquillement dans les ruelles. La pluie s’abattit froidement sur elle. Elle remonta le capuchon de sa veste sur ses cheveux puis elle continua de marcher. Mais que ne fut pas sa surprise lorsqu’elle fut agrippé par le bras et amené de force dans le coin sombre de la ruelle. Un groupe de vieux commença à la frapper disante qu’elle leur devait du fric. Elle leur donna ce qu’elle avait. Xiao avait la lèvre en sang. Elle sortit de la ruelle en soupirant, elle avait mal partout. Elle vit alors la voiture de Yuri passer.


*non merde!*

Yuri continua de roder dans les parages se demandant elle se trouve… il avait son numéro et avait vraiment envie de rentrée dormie, il bailla doucement et s’arrête car la plus tombai bien... il soupira et posa sa tête contre le dossier


*Xiao… es-tu…*


Il ferma doucement les yeux et les rouvrit et aperçut une silhouette au loin il sortit de la voiture et l’aperçu… il coura jusqu'à la personne et la vie trempée


- Xiao…que fait-tu… aller viens.


La tire et remarque sa lèvre, il se posa quelques questions, mais savait qu’elle ne lui dirait rien, alors il ne préférait rien lui demander et la ramène à la voiture. Xiao ne fut pas surprise de le voir arriver bien au contraire. Elle s'y attendait. Lorsqu'il la tira à lui, elle ne dit rien. Elle passa sa main sur sa lèvre lâchant un gémissement de douleur et se colla à Yuri jusqu'à la voiture. Elle y entra en silence puis elle prit n mouchoir dans son sac et le psoa sur sa levre meurtrie. Xiao regarda Yuri puis elle soupira.


- Pardon j'aurais du te le dire avant. Je vends on corps pour rembourser mes dettes... Ce n'est pas toujours évident et je suis stupide voire imbécile...


Elle baissa les yeux. Qu'allait-il dire, qu'allait-il faire??

Posté par Aya-chan à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


l'amour difficile (FIN)

Bonsoir, voilà la fin de "l'amour difficile" malheureuse, il y aura pas de suite, car la personne qui le fesait avec moi ne veux plus le continuer alors la fin est pas térrible.


---------------------------------------------------------

 

Chapitre 7 sous ©

 

Il partageait sa vie depuis pas mal de temps maintenant. Il en était même heureux. Eiji la regardait se mettre nu pour prendre le bain qu'elle fessait couler. Elle était vraiment aguichante et c'était sa femme, rien qu'à lui. Et enfin il allait avoir une famille tous les deux. Il répondait au baiser de sa douce. Eiji aimait ses baisers celui procurait chaque fois des frisonnes si intenses en lui. C'est vrai que ce dernier n'avait pas été fidèle avec elle. Surtout au tout début de sa relation avec elle. Il l'avait trompé avec un jeune garçon. Qu'il n'a jamais revu par la suite ! Cela était la seule fois. Il n'était pas très fier de cette époque.

Toujours dans ses pensées. Il n'avait pas fait attention que cette dernière s'était mise à nu et se glissait dans le bain c'est à sa douce voix qu'il y en sortit très vite. Il redressait la tête vers elle et sourit. Eiji ne se fait pas prier deux fois et se déshabillait lui aussi pour se rendre dans le bain avec elle. Leurs vies étaient paisibles. Frey n'était pas revenue l'ennuyer depuis ce temps-là. Eiji était soulagé, pas de grosse faire sur le dos pour le moment et un bébé en cours. Il avait aussi remarqué que sa maladie avait dû disparaître depuis, car il ne l'avait pas revu malade depuis des ses trois dernières années.

Cela devait être un bon signe enfin du moins sait ce qu'il espérait. Eiji se détendait près d'elle dans le bain bien chaud, tout en câlinant sa douce, passant sa main sur son petit vendre. Il finit par attraper du gel douche et vient la laver. Il passait ses mains sur les épaules, puis le dos, ensuite vers sa poitrine tout en descendant vers le ventre et enfin sur son intimité. Cela fait, il attrape le shampooing et lui lave ses cheveux tout en lui massant le cuire chevelure. Il espérait que cela lui procure du bien. Le bain durait un bon moment et Eiji repensait que Juliette avait fait le dîner. Il se redresse du bain pour attrape une serviette pour lui et sa femme. Il lui tant et celle-ci la prend puis il se séchait. Il cherchait dans le plaqua un boxer. Il attrape ce premier venu un gris simplement puis l'enfile.

Il met ses vêtements au sale et se met en pyjama. Il séchait ses cheveux et se regardait dans le miroir tout en pensant qu'il devait peut-être ce coup des cheveux pour avoir enfin sa propre personnalité. Mais pour ne plus repenser à Evans. Evans était son passer et Juliette son avenir. Sortie tous les deux de la salle de bain, Eiji met la table et apporte les plats. Il sert sa douce et se sert aussi. Installer en face d'elle. Il lui sourit et annonçait un bon appétit à tous les deux puis commence à manger. Le repas était très bon comme toujours. Sa femme était vraiment un cordon bleu. Après le dîner Eiji s'était installé sur le canapé a regardé la télé. Sa femme se trouvait dans la cuisine à faire la vaisselle et lui zappait les chaînes à la recherche d'un bon film. Enfin, il finit par tomber sur quelques choses de potable à regarder. Il appelait sa femme pour quelle le rejoindre et lui commençait à regarder le film. Elle finit par venir le retrouver et se colle dans ses bras. Eiji la sert doucement contre lui.


- J’espère que le film va te plaît ma douce.

Alors tout c’était bien passé, elle avait avoué à Eiji qu’elle était enceinte de lui et il était vraiment content. La jeune femme ne put s’empêcher d’imaginer sa future vie au côté de son enfant et de son mari. De toute évidence, Eiji ne voulait pas que tout le monde le sache et il préférait que sa vie avec Juliette reste privée. Cela fit sourire la future maman. Elle se sentait vraiment bien dans sa peau. Elle avait même très ne hâte que sa grossesse soit évidente, qu'Eiji puisse toucher son ventre.

Une fois complètement nue et dans le bain, la jeune femme prit le temps de bien s’installer avant d’inviter son époux à venir la rejoindre. Évidemment, il ne se fit pas prier et prit place derrière Juliette, comme il avait l'habitude de faire. Pour se détendre, la jeune femme posa sa tête contre le torse de son mari et relaxa tranquillement avant de sentir les doigts de son mari frotter son corps. Elle le laissa faire, soupirant doucement lorsqu’il caressa sa poitrine puis elle le regarda sortir. Elle aurait bien aimé ça qu’ils passent un peu plus de temps dans le bain ensemble. Elle passait peu de moment intime avec lui… Elle passait son temps au bureau et quand elle n’était pas au bureau, elle était sur le terrain ou devant son ordinateur à finir ses articles. En plus, son amoureux était assez occupé avec son poste et son travail.

Elle prit la serviette qu’Eiji lui tendit puis se sécha avant d’aller chercher un pyjama confortable. Une fois habillée, la demoiselle alla rejoindre son amoureux puis mangea avec lui. Étrangement, elle n’avait pas de mot, elle ne savait pas quoi dire et son poulet au citron lui donnait la nausée. Elle avait envie de vomir encore une fois, mais elle devait se forcer à manger un peu. Elle avait une drôle de tendance à regarder son mari et à imaginer à quoi ressemblerait son bébé. Elle était tellement contente. Elle pensait déjà à des noms… Bon, d’accord, elle exagère un peu, mais elle est vraiment heureuse. Puis Eiji se leva, pour aller regarder la télévision. Elle le regarda puis alla l’embrasser avant de revenir dans la cuisine pour faire le nettoyage et la vaisselle. Du fond de sa cuisine, elle entendait son mari zapper pour trouver un bon film à regarder. Un doux sourire s’afficha sur le visage de la demoiselle. Une fois la vaisselle lavée et essuyée, Juliette la rangea et regarda ses courriels. Elle en avait beaucoup et un qui lui demandait de se présenter le plus tôt possible au poste de police pour pouvoir avoir des informations sur quelques anciens meurtres. Elle soupira puis entendit la voix tendre d’Eiji lui demandant de la rejoindre. Elle laissa son portable ouvert et sortit de la cuisine en fermant la lumière avant de venir s’installer près de son chéri et de se coller contre lui. Il lui avait dit qu'il espérait que le film lui plairait. Eiji avait un don, celui de toujours trouver ce que Juliette aimait.


-Tu crois que je ne vais pas aimer? Tu trouves toujours ce que j'aime et je pense bien qu'il va me plaire... Surtout si tu l'écoutes au complet avec moi.


Elle ferma les yeux, soupirant doucement et posa une main sur son ventre. Elle sourit doucement puis demanda à Eiji :


-Tu crois que je ferais une bonne mère? Tu sais, j’aimerais que ça reste secret, tant que ma grossesse n’est pas voyante…

Installer sur le canapé il attendait que sa femme le rejoigne, il voulait une bonne petite soirée avant de retourner bosser le lendemain. Il réfléchissait beaucoup à prendre des vacances pour eux deux très, peu d'enquête pour le moment. Sa femme s'installait donc à ses côtés et il la prise dans ses bras pour la câliner. Rare pour ses deux là, d'avoir une petite relation intime due à leur boulot. Tout en regardant et en écoutant la télévision il réfléchissait ou partait tous les deux. Sur les îles ? Pourquoi pas cela changerait un peu, des villes bonder de monde ! Les palmiers, la mer, bleu, le soleil. Tout cela pouvait faire rêver plus d'un. Mais qu'est-ce que Juliette pourrait prendre aussi ses vacances dans la même période. Eiji la caressait du bout de ses doigts lorsque la jeune femme lui disait qu'il réussissait toujours à trouver un film intéressant. Et oui Eiji connaissait bien les goûts de sa belle demoiselle. ^^


- C'est normal ma puce je te connais tellement bien aussi.


Le film avait commencé et il restait silencieux pour l'écouter. C'était un film d'action avec Bruce Willis, un des derniers films qu'il avait fait pour cela parlait de clone. Heureusement que Eiji et elle aimait tous les deux cet acteur et que cela le dérangerait en aucun cas de regarder ce genre de film. Eiji commençait à être absorbé par le fil quand une nouvelle fois sa femme lui demandait si elle ferait une très bonne mère. Eiji en restait très étonné de sa demande. Puis il vient l'embrasser sur le front doucement. Et lui répond.


- Bien sûr, que tu en feras une, pourquoi ne le serais-tu pas ? Et puis nous avant encore neuf mois à attendre qu'il ou elle arrive alors tu as tout le temps de te poser la question.


Il trouvait que sa femme se prenait bien la tête pour si peu. Il n'en était pas encore là quelle se voyait déjà une mauvaise mère. C'est vrai qu'un premier enfant on peut toujours se poser beaucoup de questions. Comme pour le premier Eiji avait appris qu'elle était enceinte et qu'il n'était pas prêt ! Alors, que c'est différent il se sentait prêt à être père, à apprendre quelques choses à son enfant.


- Bien sûr, je garderais le secret... A qui veux-tu que j'en parle. Ma soeur est partie d'Anejou quelques mois après son accouchement et je ne vois pratiquement pas mon oncle et ses fils. Ne t'en fais pas.


Bien sûr,
Eiji garderait le secret, mais pourquoi avait-elle peur encore de sa famille ? C'est vrai que Frey était très souvent pot colle un moment donné. Il ne faisait que tirailler Juliette très souvent. Ce dernier pensait avoir tous les droits sur elle. Enfin, il avait fini par ce calme et cela soulageait Eiji de ne plus le savoir à lui tourné autour. Eiji retournait dans le feu de l'action du film. Il était enfin plongé dedans et pour le décrocher cela allait être un peu dure. Comme toujours, surtout si un film plaît à Eiji c'était très dur de le faire sortir de l'action.

FIN

Posté par Aya-chan à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2010

Juste de passage

Bonjour à tous, ma date de retour n’est toujours indéterminer, j’ai trouvé mon appartement depuis le moi d’avril. Depuis 7mois déjà, je mi sans très bien, la seul petit chose c’est que j’ai attrapé une « Myocardite » en Août et depuis j’ai du mal à vivre normalement, je devrais pourtant, mais j’ai encore du mal. Apprendre à 26 ans qu’on à un problème au cœur alors que ce genre de chose ne s’attrape pas à mon age normalement.

 

J’espère que vous comprendrez, le blog et toujours là, juste que j'essais de reprend un peu ma vie. Et de me remettre à plein de chose. Peut-être que ma petite aventure sera écrit en fic Yaoi ^^

 

Bizoute à tous

 

 

 

Posté par Aya-chan à 19:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 juin 2010

Le tuteur d'un humain

Chapitre 7

Son mal me déchira les entrailles. Je ne pensais pas que cet évènement lui ferai tend de mal pourtant, il avait était attaquer dans le par et cela ne l’avait pas traumatiser autant. Je ferme les yeux un moment et appelant Heyner pas télépathie. Il était un peu occuper avec un clients, j’en fut un peu genre mais lui demandait de venir après ce qu’il avait à faire. Quelque minute plus tard Le vampire entra dans la chambre et je redresse la tête.

- Que veux tu ?
- Utilise ton pouvoir pour lui faire oublier se qu’il a vue il en à besoin.
- Tu sais que je n’aime pas faire cela et puis sa épuiser à chaque fois de les hypnotises.


Je le regarde et il fini par s’approcher de nous et s’installe sur le lit.

- Allez Kentaro regarde moi.


Il lui redressa doucement la tête de ses doigts geler et le regarda dans les yeux. Les pupilles du vampire changea de couleur devenue un rouge cerise.

- Écoute que ma voix Ken, voila laisse toi aller. Il entre dans son esprit et alla chercher ce fameux moment on pouvait voir la terreur dans ses yeux mais Heyner le calme doucement lui caressant l’une main. Il ne ses rien passer rappelle toi tu as fais l’amour avec Jiro. Lui montre quelque image. Puis après tu t’es retrouver ici parce que tu lui as donner ton sang. Voilà il ne sait rien passé rien.


Le jeune garçon répéta doucement se que disait Heyner repris sa couleur de yeux normal pour laisse Ken reprend sa vie normal par la suite.

- Voilà tu vois il va mieux ^^. Bon évite de me déranger, j’aimerais continuer mes petites affaires.

Je lui tire la langue et il partie et moi je me retourne vers mon humain. Je lui caresse la joue tendrement et lui souris.

*****************************************************

Je restais blottis contre Jiro. J'arrivais pas à faire sortir ces images de ma tête et encore moins ce mal être. Je voulais oublier, oublier et ne plus jamais revoir ce genre de chose. Je ne l'entendis pas, mais Jiro appela Heyner. Toujours accroché à lui, je ne vis pas tout de suite l'autre vampire entrer dans la chambre. Mais je l'entendis bien et je sursautais à sa voix.

- Que veux tu ?
- Utilise ton pouvoir pour lui faire oublier se qu’il a vue il en à besoin.
- Tu sais que je n’aime pas faire cela et puis sa épuiser à chaque fois de les hypnotises.


Je les écoutais en silence. Alors Heyner allait vraiment m'hypnotiser pour que j'oublie ? Oui, c'était ce que je voulais. Tant pis pour la morale. Je sentis les doigts de Heyner venir prendre mon menton et me relever la tête pour que son regard puisse glisser dans le mieux. Il me demanda de l'écouter et de me détendre. Mes yeux, toujours plongés dans les yeux, se fermèrent à moitié sans jamais rompre le contact visuel. Mes muscles étaient détendus et relâchés. Je sentis une présence dans ma tête mais je ne la combattit pas. J'étais trop calme pour ça. Soudain, l'horrible scène revint dans ma tête et mes yeux s'écarquillèrent d'horreur. Mais Heyner me calma, me disant que ce n'était jamais arrivé. Il me rappella que j'avais fait l'amour avec Jiro et que je m'étais endormi suite à la prise de sang de mon vampire. Je répétais ses phrases après lui, les ancrant en moi et enfermant ce mauvais souvenir derrière un verrou qui ne s'ouvrirait plus.

Une fois terminé, je me re-blottis contre Jiro, toujours aussi calme et détendu. Même mon visage était serein. Heyner confirma d'ailleurs que j'allais mieux et qu'il allait maintenant nous laisser. Il partit donc et nous laissa entre nous. Jiro me caressa la joue et je relève la tête vers lui, souriant. Mon visage dévoilait mon bonheur et mon bien être. Maintenant, le dernier souvenir que j'avais en tête était le sublime moment que nous avions passé. Ca avait été si chaud, si bon. Je souris et viens l'embrasser avant de me reblottir contre lui. Je ne ressentais même plus le froid de son corps. J'étais son calice, j'étais la moitié dont il avait besoin pour vivre. Alors j'aimais être contre lui, froid ou pas.

- Jiro... c'était si bon, si chaud... c'était génial^^

***********************************************************************

- Oui géniale c'était vraiment très chaud. Je t'aime Kentaro et moi seul pourrait te faire se que j'ai fais.

Oui moi seul. Je devrais vraiment le protéger, car il était vraiment trop fragile. Tout ce qu'il avait vécu à l'époque de son enfance en n'est la preuve et sien que de voir des morts comme celle de Mina le fragilisait. Je le câline donc doucement étant bien rassasier. Je pense que je pourrai encore tenir quelque semaine. Ken m'était relier, car il avait déjà vu un peu de mon sang.

Mon petit protéger avait fini par s'endormir et je suis resté à ses cotés, un des vampires, des homme demain du boss était venus me chercher, car le patron avait entendu se qui s'était passé dans le bar. En le voyant j'avais très bien compris et je laisse Kentaro seul et sort suivant l'homme jusqu'au sous-sol. Heyner se trouvait là aussi depuis un bon moment dans une posture des plus sanglante. Il était entrain de se faire torturé pour avoir tué un humain dans le bar. Il y avait des lois à respecter et ni l'un ni l'autre les avaient fait.

- Heyner Non passa.
- HAAAAAAHH !!!!


La salle des tortures, aux instruments encore poisseux de sang. Il était entrain de le torturé, tout cela par ma faute. Il le vidait de son sang pour l'affaiblir il fessais tout pour que ses plait ne se referme pas de suite.

- HEYNER !!! J'accours vers lui et viens devant lui pour le protéger. Non passa, pas toi.
- Jiro va-t'en protège Kentaro que moi
- Tait toi idiot tu es mon ami.


Un rire se fit entendre.

- Jiro, jiro, tu es devenu trop sentimental depuis que tu protège cette humain. Ou c'est passez se vampire assoiffé de pouvoir. Tu n'as pas respecter les loin de se bar, jeune homme. Qu'est ce que je vais bien faire de toi ? Il souris. Pourquoi pas redonné la mémoire à se petit.
- NOOON , Noon. Ne touché pas Kentaro.
- HAHAHa attachez le !!

Je me débat comme je pouvais mais je fus attacher tout comme Heyner. Je ne voulais pas qu'il touche à Kentaro, il était tout pour moi c'est vrai que depuis sa présence au près de moi il m'avait changer. Je vie le boss se redresse de sa chaise et s'approcher de moi. Il était grand et très séduisant. Même nous les vampires avait du mal à résisté a sa beauté. Ses cheveux était d'un blond très claire et très long onduler. Il est un de sang pure et n'a jamais mêlée son sang à celui d'humain. Les sang purs sont craint est respecté dans tout le monde vampirique de par leur merveilleux pouvoirs aussi immense que mystérieux pour beaucoup. Je le crains comme Heyner le craignais aussi.

- Tu resteras la, je te prive de ton calice c'est ta punition.
- Ne lui fait rien je vous en prie.
- Tu me supplie Jiro. Grand sourire. Oui supplie moi, j'aime ça.


Il se rapproche de moi et attrapa mon visage pour me regardé. Puis d'une dague il ouvrit mes poignets et laissa le sang couler.

- On reviendra te chercher si tu n'es pas mort d'ici là.

***************************************************

Mes souvenirs de la mort de Mira effacé, je me sentais tout joyeux. Jiro avait bu mon sang et m'avait fait l'amour d'une façon si délicieuse. C'était le paradis. Épuisé par tout cela, je finis pas m'endormir contre lui. La prise de sang m'ayant vidé, je sombre dans un sommeil très profond. C'est pourquoi je n'entendis ni ne sentis Jiro sortir. Cependant, après quelques heures, un manque et une angoise se créa en moi. Cela venait du lien entre Jiro et moi. Étant son calice, j'avais besoin de le sentir près de moi pour me sentir en sécurité. Et sans lui, c'était l'angoisse et la peine assurées. C'est pourquoi j'ouvris rapidement les yeux, le cherchant.

- Jiro ? Jiro t'es où ?

Je me lève doucement, sentant que j'avais un immense besoin de le retrouver. Je sortis donc de mon lit et marche vers la porte. Mais je ne parvins jamais à la passer. C'est comme si, une fois un pied hors de la chambre, quelqu'un allait m'attaquer. J'avais la sensation que je serais la proie du premier venu. C'était une sensation horrible. Comme si j'étais vraiment sans défense et que je pouvais rien faire du tout. Je reviens donc dans ma chambre et m'écroule dans un coin, me m'étant à sangloter. J'avais besoin de Jiro.

- Jiro... Jiro...revient pitié...

********************************************************

Je ressentait les cauchemar de Kentaro, et cela me fessait mal, je ne pouvais pas être la pour lui. Le sang coulait de mes poignets du a cette dague en argent qui m'avais tranché la chaire. Je savais le bosse cruelle, mais à se point la non.

- Heyner, je suis désoler.
- La ferme, tu sais... que j'ai pas qu'on s'apitoie sur mon sort. Si ..si je dois mourir alors soit.
- Arrête de dire des bêtises jamais je te laisserais mourir.
- Hahaha, faudrait déjà que tu ne meures pas avant moi.
- ......

Quel idiot se Heyner, mais il avait raison, car le sang coulait et je commençais à avoir faim. Je pose ma tête contre mon bras et ferme les yeux. Le boss était sortie du sous-sol et il ressentie le petit humain terrifier, et sangloté. Il finit par monté le voir. D'un pas lent il avança dans le couloir allant vers la chambre de ce dernier et ouvrir la porte. Il vit l'humain et respire a plein poumon.

- Quel bonne odeur de sang frais ici. Je me demande comme Jiro à tenu si longtemps avant de te mordre chère Kentaro. Un grand sourire apparu sur ses lèvres. Une proie seul au mieux de tant de vampire. Cela va faire une magnifique chasse à l'humain.

Il se mit à rire. Il s'approche de lui et l'attrape. Se dernier se débattait mais le boss s'en fichait et le sortie de la chambre. Il l'entraîna sort de celle-ci pour aller reprend sa place dans la grande salle sur le trône. Rare qu'il s'y posait, mais la il avait envie de jouer. Il mit le jeune humain devant la meute de vampires. Tout le monde s'affolait car son sang sentait tellement bon. Mais tous savait qu'il était à Jiro et que personne devait le toucher puisqu'il avait était mordu.

Les vampires c'étaient réunie et inclinée a sa présence. Ils reculaient de peur. Tout le monde le craignait. Les vampires du club connaissait la règlement à ne pas enfreindre. Et pourtant Jiro et Heyner l'avait fait.

Tout le monde parlaient entre eux. Ils se demandaient pourquoi le jeune humain était avec le boss et ou était Jiro et Heyner. Un des vampire s'approcha du jeune humain par ordre du boss et lui ouvrit le poignet pour faire couler la sans dans un verre. Puis il le rapporta au boss.

- Voyons voir quel goût tu as chère humain.

Il porta le verre a ses lèvres et hume l'odeur de se sang. Puis il le gouttait

- Hummm, vraiment délicieux, si fruité. Un vrai délice.

Les vampires de la salle s'affolait, car le sang coulait et certain n'avaient pas but. Leurs yeux avaient changer de couleurs, certain grognait. D'autre ne disait rien.

- Bon qu'est ce que je vais bien faire de toi ?

****************************************************

J'étais toujours dans ma chambre, roulé en boule dans un coin et pleurant. Je voulais Jiro, je voulais qu'il revienne près de moi et qu'il me console, qu'il me morde. Mais il venait pas. J'étais si seul, si abandonné. Mais soudain, la porte s'ouvrit. Je redresse la tête, m'attendant à voir Jiro entrer et me prendre dans ses bras. Mais ce n'était pas Jiro. Non, c'était un autre vampire. Je tremble en le voyant. Cet homme n'avait rien à faire ici. C'était ma chambre et celle de Jiro. Il était un étranger ici, un intrus, un pas bienvenu. Je tremble plus fort encore, priant pour qu'il s'en aille. Mais il n'en fit rien, bien au contraire.

Il s'approcha de moi et m'attrapa le bras. Je gémis de douleur, son contact ayant sur moi comme l'effet du brûlure. Ce n'était pas mon vampire il n'avait pas le droit de me toucher. Je me débattis donc de toutes mes forces. Mais j'étais loin d'être de taille contre lui. Il me traina dehors. Une fois passé l'encadrement de la porte de ma chambre, la panique me prit encore plus. Je voulais retourner dans mon nid.C'était le seul endroit où j'étais en sécurité.Dehors j'étais en danger. Mais l'homme ne me lachait pas et je paniquais toujours plus.

Nous arrivâmes dans le salon où tous les vampires étaient réunis. Il marcha vers une espèce de trône, me tirant toujours derrière lui, et s'y installa. Et moi j'étais là, exposé à tout ces vampires, tout seul, sans aucune protection. Ma peur faisait battre mon coeur à tout va, rendant mon sang encore plus attractif pour eux sans que j'en sois conscient. J'avais si peur mais je ne pouvais pas bouger, comme pétrifié. Un vampire s'approcha et m'ouvrit le poignet, faisant couler le sang dans un coupe avant de me lacher. Le sang continua de couler sur le sol, excitant encore plus les vampires. Je vis alors l'homme porter le verre à ses lèvres.

- Non, vous n'avez pas le droit.

J'aurais voulu le crier, mais ce ne fut qu'un murmure qui sortit de ma bouche. Et cet homme goûta mon sang sans aucun scrupule. J'avais posé ma main sur ma blessure, essayant d'empêcher le sang de couler. Je ne voulais pas que quelqu'un d'autre boive mon sang. Je me sentais déjà souillé rien qu'avec ce que cet homme avait fait. Je tombe à genoux.

- Je veux Jiro...

 

Posté par Aya-chan à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2010

absence indéterminer

Votre absence et Pourquoi ? Je sais que je serai absence un long moment, car je suis à la recherche d'un appartement et que je n'aurais pas internet.

Votre date d'absence: Le 2 Avril 2010
Votre date de retour: in-déterminer

Cela va de même pour mes personnage. avec qui je Rp

Mon tel portable à le net je peu allez sur MSN cela c'est sur, mais les forum cela rame beaucoup donc je sais pas si je pourrais répondre.

Votre admin

Posté par Aya-chan à 23:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

22 février 2010

Je travaille

Bonjour à tous,

 

Eh bien voilà déjà 1 moins que je travail « ENFIN » il était tant, même si c'est pas dans ce que je veux j'y arriverais bien un jour, mais là, j'avais besoin d'argent. Je pense comme tout le monde ^^ ne vous en faite pas je ne vous laisse pas heureusement que j'ai mes après midi. Donc je vais pouvoir avancer mes fics et mes dessin ^^ ( mes projets). Se lever à 5h30 du matin me tue par fois mais se qui me tu le plus c'est d'etre dans le congélateur  pour de faire les carton pendant 20 min à peu près je suis congeler à chaque fois. Bon, Bon parlons d'autre chose que mon travaille. Les projet BD de mes fic son toujours en cour. Faut juste que je trouve un scanne pour pouvoir les mètres sur le blog.

Je vous fais de gros bisous et à bientôt.

Aya chan

 

 

Posté par Aya-chan à 12:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]